•  

    Avec l’ouvrage de Philippe Guillet : le guide des piscines écologiques et naturelles, vous saurez tout sur l’entretien du bassin, ce passionné, Pisciniste chez www.produits-piscines.fr vous donnera toutes les solutions pour avoir la plus jolie piscine naturelle !

     

    L’univers des piscines a été bousculé par l’arrivée du bassin naturel à la maison. Dans la mouvance durable et par respect pour l’environnement, cette nouvelle catégorie de piscine plaît pour son côté esthétique, moins polluant, régénérant et totalement en harmonie avec la nature. L’installation, les matériaux, le filtrage, tout ceci a un prix. J’ai voulu en savoir plus sur la piscine naturelle.

     

    Quelques infos de base sur la piscine naturelle

     

    Elles sont totalement écolo donc sans produits chimiques. L’eau est filtrée par des plantes aquatiques intégrées de manière naturelles à la piscine. Il faut savoir qu’elles sont apparues dans les années 80 en Australie puis ont envahi la Suisse, Hollande, Allemagne puis la France. Leur coût est moindre lorsqu’il s’agit d’entretien et donc pas besoin de multiples produits chimiques.

     

    Les principaux atout de la piscine naturelle sont : pas de produits polluants, elle reste belle toute l’année contrairement à une piscine standard, la conso d’énergie est aussi baissée (seulement une pompe de filtration), de multiples possibilités de tailles, formes puisqu’elle s’adapte à l’environnement. Il est également possible de transformer une piscine classique en baignade naturelle. Ce renouvellement d’installation est réalisable car la conception de base est la même, avec bonde de fond et skimmer.

     

    Les prix d’installation

     

    Voici quelques tarifs de base : Le coût de réalisation est en général comparable à une piscine traditionnelle dans la même gamme de produit. Mais, des écarts importants entre les différents concepts sont à signaler.

     

    -Pour une piscine naturelle chez un constructeur, comptez à partir de 20 000 € (ex : 13 x 10 m avec une profondeur de 1.90m et un palier intermédiaire à 1.20 m. Ça fait une surface de 96 m2).
    Quelques exemples pour un bassin de natation de 40 m² :
    Chez Bioteich®, 50 000 €
    Chez Biotop®, 40 000 €
    Chez EcoPool®, 50 000 €

     

    -Si la réalisation est faite soi-même :
    Environ 2000 euros pour un bassin de 15 mètres de long sur 12 mètres de large : les différentes dépenses sont pour la bordure (50eur), piquets pour bordure (100eur), doc (20eur), bâche en EPDM (900€), Pouzzolane pour la zone de lagune (100 €), plantes (une centaine d’euros), filets pour chute feuilles (dizaine euros).

     

     le guide des piscines écologiques et naturelles, Philippe Guillet, Eyrolles éditions, 2008

     

     

     


  •  

    Depuis plusieurs années, l’immobilier devient une excellente solution pour préparer sa retraite et cela le restera pendant longtemps…

    Si les solutions d’assurance-vie sont restés traditionnellement un choix classique, ces derniers mois nous ont démontrés que ce n’était plus la panacée.

    Pour un habitant des Pyrénées Orientales, investir dans un logement locatif relève d’une stratégie efficace pour compléter ses pensions de retraite à condition de s’adresser à de vrais professionnels du domaine et de faire une estimation gratuite de maison 66 adéquate !

    Acquérir sa résidence principale peut être la 1ère démarche d’une retraite bien préparée car cela permettra de bénéficier de revenus plus confortables à terme,une fois que vous ne serez plus en activité, car vous n’aurez plus à verser de loyers ou rembourser un prêt. De plus cette acquisition peut représenter un capital disponible si vous souhaitez achetez au soleil, à la montagne ou plus simplement vivre dans un appartement plus petit et investir le solde par ailleurs.

    Ensuite, réaliser un placement immobilier permet de se construire de précieux revenus complémentaires le moment venu.

    Pendant votre vie professionnelle, vous financez votre ou vos investissements à crédit. Les revenus locatifs complétés par un effort d’épargne raisonnable vous permettent de rembourser les mensualités. S’il existe un idéal, profitez encore des dernières niches fiscales, utilisez votre impôt et réalisez au moins 2 investissements locatifs, en prenant garde de bien faire coïncider la durée de vos prêts avec le début de votre retraite.

    Bien sûr, un investissement immobilier dans le 66 ou ailleurs en Occitanie, cela reste de la pierre, avec ses qualités intrinsèques. Inutile donc de prendre des risques en choisissant des logements d’habitation en dehors des grandes villes et agglomérations (Perpignan, Montpellier, Toulouse, Nimes). Si le choix se porte vers des produits tels que les résidences de tourisme ou étudiants, la qualité du gestionnaire reste un facteur clé de réussite de votre investissement.


  •  

    Les histoires ne se produisent pas. Des histoires sont racontées. C'est par ces mots que Chrisoph Ransmayr présente les 70 descriptions de voyage rassemblées dans le volume "Atlas d'un homme inquiet". Il s'agit (à une exception près) de descriptions de voyages que l'auteur lui-même a entrepris et dont il prétend que quelqu'un d'autre aurait pu les écrire également, il suffit d'oser se rapprocher de l'étranger. Je voudrais cependant mettre en doute cette affirmation et contredire le fait que la base de telles descriptions est avant tout un esprit large et une vigilance des sens, qui absorbent tout ce qui les entoure, le stockent et le complètent linguistiquement avec une énorme volonté créative.

    Encore et toujours, en écoutant les récits artistiquement arrangés et pleins de leitmotivs, qui ne manquent jamais de fil conducteur, je me suis demandé comment Ransmayr parvenait à capturer des impressions aussi vives au cours de ses voyages. Le peintre peut se contenter d'un appareil photo, mais comment Ransmayr a-t-il pu capturer des impressions dans la neige, sur la Grande Muraille de Chine ou dans le gel ?

     

     

     

    Non, ces merveilles de prose n'auraient en aucun cas pu être écrites par quelqu'un d'autre, et j'anticipe mon jugement personnel en disant que je nommerais ce volume du même souffle que les livres de W.G. Sebald. Il combine un énorme intérêt pour les préoccupations humaines et la nature, mais aussi un incroyable degré de maîtrise du langage.

     

    Ceux qui aiment voyager aimeront ce livre car il leur donne une vision exemplaire non seulement du monde mais aussi de l'état d'esprit du voyageur idéal ; mais ceux qui se contentent de découvrir le monde avec le doigt sur la carte n'en auront pas moins pour leur argent s'ils ont le goût de la prose magistrale - et comme c'est rare.

    La première chose qui me frappe est la qualité souvent musicale des mots et des structures de phrases que Ransmayr semble presque composer. Quiconque écoute la façon dont Ransmayr lui-même récite ses textes conviendra certainement avec moi que c'est un plaisir d'écoute et donc un appel aux lecteurs à lire les textes à haute voix, à les laisser sonner

     


  •  

    Les universités d'entreprise n'oublient pas leur mission première de formation des membres de l'organisation. Néanmoins, elles se concentrent désormais sur la stratégie de l'entreprise, sur les cas concrets que rencontrent les individus dans leur milieu professionnel.
    L'e-learning dispose d'atouts intéressants qui devraient être progressivement pris en compte par ces structures :

      Adaptation au rythme de travail des individus et aux contraintes de l'environnement

        Meilleure distribution des savoirs qui permet une démocratisation des formations vers une population multipliée

          Création de centre de ressources en ligne

            Réactivité du système de formation face aux changements à travers des possibilités de mise à jour rapide et une flexibilité accrue

              Espace d'innovation et de création sur le plan des méthodes pédagogiques

                Apport d'usages complémentaires aux solutions existantes

                  Personnalisation approfondie des formations et adéquation accélérée des réponses aux besoins

                    Généralisation de l'accompagnement et du suivi avant, pendant et après la formation

                      Optimisation de la gestion de la formation




                    •  

                      les universités d'entreprise adoptent le parti du pragmatisme et de la confrontation. En effet, plus qu'un lieu de formation, cette nouvelle structure se veut tendue vers l'innovation. Elle s'implante au sein des organisations comme un espace de rencontre et de changement.

                      Les Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication peuvent-elles s'imposer comme des éléments clés de succès et de développement de ces structures ?


                      La primauté des échanges collectifs

                      L'université d'entreprise cible avant tout les processus collectifs. Or l'e-learning se présente comme un outil essentiel pour la création et l'échange de savoirs.

                      Les communautés virtuelles, favorisées par l'e-learning, permettent de croiser et d'accélérer les échanges, à travers des pratiques d'étude de cas, d'échanges des meilleures pratiques, de discussion sur un thème. Le soutien entre individus, effectué à travers un dispositif e-learning, libère des distances et du temps. Par ailleurs, la distance facilite bien souvent la confrontation. Des forums en ligne plus anonymes qu'une réunion en face à face assureront une prépondérance aux débats, aux nouvelles idées.
                      Le e-learning soutient la constitution de groupement d'intérêts communs sur le réseau. Les énergies se rencontrent par un croisement des profils, l'information circule rapidement. Ces communautés développent, à travers la conception d'un projet commun, de nouvelles logiques d'enseignement et d'apprentissage très interactives.
                      Les nouvelles technologies permettent également une meilleure distribution de la formation / information, assurant ainsi une accessibilité et une réactivité renforcées.





                      Suivre le flux RSS des articles
                      Suivre le flux RSS des commentaires